MIEUX SANS JUGE

Depuis 2017, il est possible de divorcer par consentement mutuel sans juge.

Cette possibilité était annoncée comme dangereuse par les magistrats et les associations féministes par conservatisme.

Dans les faits, il est plébiscité par les parents.

En 2016 : 6 350 demandes judiciaires

En 2017 : 163 demandes judiciaires

L’essentiel des divorces par consentement mutuel est donc désormais réalisé sans juge (70 000 couples).

Une solution quand les parents sont d’accord pour éviter les lenteurs organisées du système judiciaire.

Divorce6 coute cher